ANIMATAZINE

RUBRIQUES

EAU

ÉDITORIAL - RESSOURCE
par Alessandra Amicarelli et Valeria Sacco

Dans la construction de notre premier projet éditorial, cette étrange aventure qu'est ANIMATAZINE, nous qui ne sommes ni journalistes, ni savantes, ni chercheuses scientifiques, nous qui sommes marionnettistes, avons voulu placer les quatre éléments eau, terre, air, feu, au centre de notre fanzine.
 
Cela nous permet d'entamer un voyage qui nous fait découvrir la marionnette sous différents angles pour l'explorer à travers les universaux liés aux origines de la vie.
 
Ainsi, le premier numéro d'ANIMATAZINE est consacré à l'eau.
 
Début de la vie des plantes, des animaux et des humains.

Mystère que l'on respire dans le ventre avant de venir au monde et que l'on continue à boire chaque jour pour rester en vie. 

Force qui creuse le sillon de l'histoire et de la mémoire, qui purifie, transforme, pacifie.

Miroir de l'homme, qui essaie de deviner si l'image qu'il voit se refléter sur sa surface lui correspond ou non.
 
La marionnette est aussi un reflet, un miroir de l'homme et des créatures de l'univers : cela nous semble être le premier rapport archétypal que la marionnette entretient avec l'eau.

Dans l'eau l'homme se cherche et se reconnaît, comme dans la marionnette.
 
La radiesthésie est l'ancienne pratique millénaire consistant à intercepter la présence de l'eau à travers les vibrations que notre corps transmet à un bâton.

Nous avons fait quelque chose de similaire: la marionnette nous a conduit vers ceux qui ont une passion, un métier, un domaine de recherche artistique ou scientifique en rélation avec l'eau.
 
Ainsi, sur notre parcours, nous avons rencontré, au NIVEAU ANIMÉ:
 
Elise Vigneron, fondatrice de la Compagnie Théâtre de l'Entrouvert, qui avec ses recherches met en scène les seuils de l'eau : de la glace à la vapeur, les changements d'état de l'élément deviennent un univers symbolique et concret qui parle à l'inconscient humain en l'animant.
 
Marja Nykanen, directrice artistique de la Compagnie Théatre Illusia-Aurora, qui vit l'eau comme l'espace de choix, la scène d'où tout peut surgir et où tout peut disparaître, le début et la fin de toutes les histoires, un paysage à vivre et à partager avec la communauté.
 
La Compagnie Unterwasser, qui a fait son propre manifeste poétique de l'eau et dont les membres l'ont choisie comme élément constitutif de leur vocabulaire de signes émotionnels et archétypaux.
 
La Compagnie Consorzio Balsamico qui autour des éléments a constitué sa pratique créative et imaginative : c'est grâce à l'eau que le groupe s'est rencontré, expérimentant pour la première fois le flux commun du faire créatif.
 
Puis nous avons cherché encore plus loin, pour le NIVEAU DERIVE.
 
Nous avons rencontré Julie Sermon, Professeure d'histoire et d'esthétique du théâtre contemporain et directrice du Laboratoire Passages XX-XXI , Sciences humaines de l'environnement, à l'Université Lyon 2 : interrogeant les liens qui existent entre l'écologie et le spectacle vivant, elle nous révèle comment bien nécessaires sont les constructions sensibles que les artistes de théâtre tissent sur les scènes du monde, ouvrant la vision aux paradigmes de la relation entre la nature et l'homme.
 
Edoardo Borgomeo, hydrologue, Honorary Research Associate à l'Université d'Oxford, nous amène à réfléchir sur l'importance de l'imbrication de l'économie, de la politique, de l'éthique et de l'esthétique dans les questions liées à la gestion de l'eau au niveau géopolitique et social.
 
Julie Anne Stanzak, danseuse au Wuppertal Tanztheater de Pina Bausch et chorégraphe, nous emmène à travers l'explosion d'énergie et de conscience de la danse avec l'eau, en souvenir du spectacle Vollmond de Pina Bausch.
 
Camilla Barbarito, chanteuse et interprète milanaise, nous entraîne à travers des sons aquatiques qui jaillissent du corps, des pierres, des synthétiseurs électroniques.
 
Et puis nous nous sommes retournées, vers les origines, attirées par les marionnettes sur l'eau du peuple Bozo et nous sommes ainsi arrivés en Afrique, où un univers de traditions séculaires et de vive contemporanéité s'est généreusement ouvert à nous, à tel point que nous avons composé un chapitre que nous avons intitulé DOSSIER AFRIQUE.
 
Nous avons d'abord rencontré Badrissa Soro, Président d'Unima Afrique et d'Unima Côte d'Ivoire, directeur artistique de la Compagnie Ivoire Marionnette, qui nous a initié à la connaissance de la diversité de l'art de la marionnette sur le continent, nous aidant aussi à trouver des contacts et des personnalités à rencontrer. Un remerciement particulier lui est adressé de notre part. Son témoignage est également important pour connaître les nouveaux projets de formation aux arts de la marionnette en Afrique. Son Académie Ivoire Marionnette est l'un des exemples de transmission et de professionnalisation des jeunes marionnettistes.
 
Sur les bords du fleuve Niger, à Bamako, nous avons rencontré Yaya Coulibaly avec son fils Facinet Coulibaly. Gardien de la tradition des marionnettes Bamanan, la plus ancienne et la plus riche d'Afrique, dans cet entretien Maître Yaya Coulibaly nous offre un témoignage des liens spirituels, symboliques, concrets qui existent entre la marionnette et l'élément eau, ainsi que de nous délivrer un extraordinaire message de paix et de cohésion culturelle autour des arts de la marionnette. Avec Facinet Coulibaly, on découvre quels sont les futurs projets de la Compagnie Sogolon afin que l'immense patrimoine Coulibaly soit sauvegardé et transmis.
 
Toujours à Bamako, nous avons rencontré Yakouba Magassouba, fondateur de la Compagnie Nama, dont les spectacles ont à cœur de sensibiliser le public sur des enjeux sociaux importants : sa prochaine création sera un spectacle intitulé Plaidoyer pour Monsieur Niger qui associera un groupe d'artistes et jeunes en formation, dont de nombreuses femmes, autour des enjeux de la préservation des eaux du fleuve Niger et des cultures qui vivent sur ses rives.
 
En suivant le cours majestueux du fleuve Niger, puissant être vivant qui traverse le Mali, nous atteignons Kirango, dans la province de Ségou, où Malick Dramé, comédien, marionnettiste, musicien, nous fait découvrir la culture du Peuple Bozo et ses fêtes de masques et des marionnettes sur l'eau.
 
Nous rencontrons ensuite le Professeur Adama Traoré originaire de Sikasso, dans le sud du Mali, auteur, metteur en scène, comédien et dramaturge, Chevalier de l'Ordre National du Mali, qui nous fait découvrir les liens dans la culture malienne entre la marionnette et l'eau, ainsi que nous parler du combat actuel que toutes les populations et les artistes de la région de Shael sont appelés à mener pour la défense et la sauvegarde des arts et de leur liberté d'expression, opprimés par l'avancée des forces djihadistes dans le pays.
 
En longeant les berges du fleuve Niger, nous rencontrons le Professeur Fodé Moussa Sidibé à Markalà, spécialiste en Sociologie littéraire et Civilisation africaine, écrivain, qui dans une merveilleuse fresque nous introduit à la cosmogonie Banaman et à tous les liens spirituels et symboliques qui unissent l'élément eau aux marionnettes et qui nous raconte la vie et les espoirs du Festival des Masques et Marionnettes de Markala, né il y a 27 ans de la volonté de préserver et valoriser le patrimoine séculaire des masques et marionnettes que la population rurale organise au début de la saison des pluies.
 
Quittant le Mali, nous arrivons au Sénégal où Patricia Gomis et Hélène Ducharme, débutent en ces jours mêmes avec leur spectacle Paroles d'eau. Les deux artistes, l'une originaire du Sénégal, l'autre de la province de Québec au Canada, mettent en scène leurs différentes expériences de vie liées à l'eau : de l'abondance à la rareté, deux mondes s'affrontent et entrent en dialogue pour offrir au public des enfants (mais pas seulement) une compréhension approfondie du sens du bien commun.
 
Puis nous rejoignons l'Afrique du Sud, où, grâce à Janni Younge, directrice d'Unima Afrique du Sud, nous rencontrons Aja Marneweck et Jaqueline Dommisse.
 
Aja Marneweck nous raconte l'expérience de la Giant Puppet Parade, qui a lieu chaque année dans la petite ville de Barrydale et dont elle est la Directrice artistique. En 2018, toute la ville s'est jointe à ce défilé de marionnettes géantes pour un événement en défense d'un tout petit poisson d'eau douce, endémique à la région, en danger d'extinction. Un projet qui a permis de panser de profondes blessures dans la communauté dues aux séquelles de la ségrégation raciale.
 
Grâce à Aja Marneweck, ANIMATAZINE a l'honneur de pouvoir publier un texte inédit écrit en collaboration avec son collègue Shane A. Petzer, militant et artiste engagé dans des causes de justice sociale décédé l'an dernier.
Le texte s'intitule Décoloniser le fleuve : marionnettes, politique et Barrydale Klein Huis Rivière.
Une façon de se souvenir et de célébrer la mémoire de Shane A. Petzer.
 
Par Jaqueline Dommisse, on découvre, dans la rubrique suggestion animée, son spectacle Le conte de la sirène et des ivrognes, une production théâtrale intégrée où personnes handicapées et non dansent sur une scène d'eau animant des marionnettes à fils.
 
Pour les RUBRIQUES éditées par la rédaction d'ANIMATAZINE:

CONSTELLATIONS ANIMÉES : Cristina Grazioli esquisse des lignes de connexion entre des points lumineux de créations reliées à l'eau.
 
CRITIQUE ANIMÉE : Angela Forti propose un regard sur des représentations théâtrales présentes et passées où l'eau est protagoniste.

MOT ANIMÉ : Beatrice Baruffini joue avec le mot eau dans des chemins inattendus avec des connexions pétillantes.

IMAGINATION RÉ-ANIMÉE : Marco Ferro crée une mosaïque illustrée à partir de pièces jamais mises en scène généreusement offertes par Agostino Cacciabue, Fabrizio Montecchi, Gyula Molnar.

CINÉMA ANIMÉ : Alessandro Palmeri dévoile les fils qui tissent une intrigue concrète mais invisible entre l'idée "marionnette" et les différentes versions cinématographiques de Solaris.

MUSIQUE ANIMÉE : une liste de vidéos musicales rigoureusement caractérisées par deux ingrédients essentiels : des marionnettes et de l'eau.

BOUCHE À OREILLE ANIMÉE : nous avons reçu de nombreux signalements, découvrez-les dans la rubrique !

ATELIER ANIMÉ : le travail réalisé avec les étudiants d'Animateria et de l'Atelier delle Figure à Gambettola en octobre 2021.

DÉBAT ANIMÉ : le dialogue des voix commence à se composer autour des deux thèmes proposés : théâtre animé et corps animé.
 
Entièrement inondée, non submergée mais transportée avec fluidité, suivant la force du courant que la marionnette génère lorsqu'elle rencontre l'eau, ANIMATAZINE se jette maintenant dans la mer des lecteurs, qui pourront y contribuer, chacun avec sa propre pensée et sensibilité, à rendre fécond cet apport au monde "Océane marionnette", le transportant et le diffusant grâce au bouche à oreille, qui reste encore, heureusement, le moyen de communication le plus efficace au monde.
 
Merci à tous ceux qui ont contribué au lancement de :

ANIMATAZINE UN - EAU
Présentation le 21 mars 2022 à l'occasion de la Journée Mondiale de la Marionnette.
Sortie en ligne le 31 mars 2022.

Avec les contributions de :
 
Adama Traoré · Agostino Cacciabue · Aja Marneweck · Alessandra Amicarelli · Alessandro Palmeri · Alice Clementine Edelvais · Angela Forti · Arianna Talamona · Badrissa Soro · Beatrice Baruffini · Benedetta Pigoni · Camilla Barbarito · Carola Maternini · Chiara Giani Tagliabue · Consorzio Balsamico · Coyote · Cristina Grazioli · Damiano Zanchetta · Domenico Bernini · Edoardo Borgomeo · Elisabeth Den Otter · Eleonora Longobardi · Elisa Codato · Elise Vigneron · Fabrizio Montecchi · Facinet Cheikhou Coulibaly · Federico Meneghel · Fodé Moussa Sidibe · Gabriele Genova · Gianluca Palma · Giulia Angeloni · Giulio Molnar · Giuseppina Volpicelli · Hélène Ducharme · Jaqueline Dommisse · Janni Younge · Julie-Anne Stanzak · Julie Sermon · Lorenzo Massa · Maila Minati · Malik Dramé · Marco Ferro · Maria Cristina D'Amico · Maria Spazzi · Marianna de Leoni · Mariano Dolci · Marja Nykanen · Nathalie Veuillet · Paolo Bergamo · Patricia Gomis · Roberto Agnelli · Shane Petzer · Sofia Orlando · Stefano Giunchi · Tina Pezzini · Tonino Murru · UnterWasser · Valeria Sacco · Virginia Carucci · Yacouba Magassouba · Yaya Coulibaly