top of page

ÉDITORIAL - RHIZOME
par Alessandra Amicarelli et Valeria Sacco

Chères lectrices et chers lecteurs, nous sommes extrêmement heureux de vous retrouver enfin sur ces pages, un terrain de rencontre et de réflexion collective.

Pour imaginer ce deuxième numéro, nous avons écouté vos conseils et recueilli les diverses impressions qui ont émergé lors du parcours EAU.

Nous revenons vers vous avec de nombreux changements et nouveautés, fruits d'une évolution naturelle grâce à laquelle ANIMATAZINE s'est transformée autour de ses invités et des urgences et des désirs qui nous animent.

Et nous voici donc à vous présenter notre NUMÉRO DEUX consacré à la TERRE.
 
Terre avec un T majuscule, en tant que planète tout entière, avec ses strates et ses énergies, dont nous, terriens, sommes à la fois les plus récents habitants de la surface et les forces actives.
 
Terre avec un t minuscule, c'est-à-dire cette petite ou grande partie de la surface de notre planète avec laquelle nous interagissons quotidiennement.
 
Terre, sol, territoire. Habité, abandonné, perdu, rêvé.
Terre argile, terre cuite, boue. Terre lieu, espace, environnement.
Terre d'où tout vient et vers laquelle tout retourne.
Terre qui nous attire, nous appelle à elle.
Terre qui nous secoue, nous submerge.
Terre mère qui accueille et nourrit.
Terre feconde en rencontres et en commencements.
Terre martyrisée, abusée, négligée.
Terre de conflits et de luttes.
Terre de sépultures.
 
En marchant sur ces terres, nous avons eu le plaisir et la chance de rencontrer et d'accueillir dans notre NIVEAU ANIMÉ de nombreux voyageurs et explorateurs de la marionnette.
 
De France, Rafi Martin et Julika Mayer nous ont raconté la genèse et le processus de création de Resonancias, une installation participative qui a fait ses débuts en 2023, où l'anthropologie, la géologie et le théâtre dialoguent et se contaminent pour créer un espace de relation entre les participants, né également de la rencontre avec Millarca Valenzuela, géologue spécialisée dans les météorites, et de l'écoute de ses inspirantes paroles : "Trouver une météorite signifie entrer en résonance".
 
De l'Iran, Zahra Sabri, réalisatrice de la compagnie iranienne Yase Tamam, nous a parlé de son spectacle historique Count to one, entièrement réalisé avec de l'argile fraîche modelée en direct par trois acteurs soldats. Un travail inspiré de l'œuvre du grand poète iranien Omar Khayyam, qui cherche à restituer la nécessité de vivre l'instant, de saisir le moment, en s'opposant ouvertement à tous les conflits et les guerres qui nous éloignent du temps de vivre.
 
De l'Espagne, Ingrid Codina et Guillem Geronès, accompagnés de Clara Centenera et Michael Lecuyer, nous ont fait part de leurs intentions et des besoins qui ont donné naissance en 2016 à leur collectif Ortiga, et de là, en 2022, à An-Ki, un spectacle expérientiel sur la déforestation, ainsi qu'à leur magnifique projet Originaria en 2023, un espace itinérant de coexistence créative, avec des spectacles, des installations, une bibliothèque et un laboratoire de sensibilisation sociale et environnementale.
 
Enfin, du Liban, Eric Deniaud, marionnettiste français résidant à Beyrouth depuis 2006, nous a transportés des récits d'argile fraîche modelée et animée pour Géologie d'une fable, un spectacle de 2015 dont il est co-auteur avec Aurelien Zouki, aux histoires de la terre libanaise, un territoire creuset de communautés très diverses, avec ses fragilités et ses contradictions, qui a profondément nourri à la fois la vision du Collectif Kahraba qu'il a créé en 2016 et son geste artistique quotidien personnel.

Notre voyage au NIVEAU DÉRIVE a été délibérément un voyage entièrement en Italie. Pour le réaliser, nous avons eu l'honneur d'être guidés par la sensibilité, la passion et l'expertise de nos invités qui nous ont conduits des profondeurs de la planète jusqu'aux montagnes de Lucanie, en passant par des terres plus subtiles, presque impalpables, intérieures, et des terres puissantes, visionnaires, archétypales, sonores et vibrantes. Nos guides étaient les suivants :

Patrizia Fumagalli et Roberta Secchi, l'une géologue, pétrologue expérimentale et professeure ordinaire à l'Université de Milan, et l'autre actrice, pédagogue théâtrale, et experte en écriture créative, fondatrice à Milan en 1994 du Teatro la Madrugada. Ensemble, elles sont à l'origine du projet Les Récits de la Terre, né dans le cadre des activités de valorisation des connaissances scientifiques pour promouvoir et diffuser les Sciences de la Terre.

Maria Rosa Leone, philosophe et marionnettiste, fondatrice du Teatro Laboratorio Mangiafuoco de Milan et collaboratrice du Teatro delle Guarattelle de Naples, auteure du livre Raifort: d'un bien matériel à un bien relationnel, et âme dépositaire et propulsive des savoirs et de l'effervescence qui gravitent autour de l'extraordinaire Scuola del Graffito et du Piccolo Teatro de Montemurro.

Maria Spazzi, scénographe de spectacles de prose et d'opéra depuis 1995 pour de nombreuses compagnies de théâtre, collabore régulièrement avec la metteuse en scène Serena Sinigaglia dans une étroite association artistique. Son utilisation de l'argile pour créer des maquettes préliminaires est remarquable, résultant d'un long parcours de recherche réfléchi visant à façonner un espace qui ne soit pas inerte, mais animé par la vitalité de l'argile et la sensibilité de ses mains.

Max Casacci, polymorphe fondateur de Subsonica, producteur, auteur de musique et de paroles, ingénieur du son, expérimentateur, guitariste, il est connu pour sa passion à explorer les frontières de la musique. À travers son projet Earthphonia, il se consacre à la capture de sons naturels, les transformant en mélodies et rythmes uniques. Le travail, qui comprend un album et un livre en collaboration avec le géologue Mario Tozzi, vise à fusionner musique et nature, promouvant la sensibilisation environnementale à travers l'art sonore.

Ensuite, nous sommes parties à la recherche du nouveau continent auquel consacrer notre approfondissement sur la TERRE, et les TROIS AMÉRIQUES se sont ouvertes devant nous dans toute leur ampleur, leur diversité et leur richesse, grâce également à la précieuse collaboration de Liliana Perez Recio, professeure du Département d'Art Scénique de l'Université de l'État de Santa Catarina au Brésil et rédactrice de Moin Moin. Et voici donc la succession de rencontres et d'échanges extraordinaires que nous avons eus en descendant parallèle après parallèle.

Nous commençons par le Canada avec Dinaïg Stall, réalisatrice, marionnettiste et enseignante en Arts de la Marionnette à l'École Supérieure de Théâtre UQAM de Montréal au Québec, qui nous a raconté la naissance et le développement de "A Taste for Clay", un projet d'installation librement inspiré du récit "What Remains" d'Emma Donoghue et des vies et des œuvres des sculptrices Florence Wyle et Frances Loring, explorant les notions d'impermanence et d'érosion.

Nous continuons et descendons jusqu'au Vermont, aux États-Unis, où nous avons eu le privilège de rencontrer la sagesse et le génie de Peter Schumann, fondateur du mythique Bread and Puppet Theater, qui nous a accueillies un matin d'hiver dans sa cuisine pour nous parler de sa relation avec la Terre, Mother Earth et Mother Dirt, du lien indissoluble que nous entretenons avec la nature et de la valeur politique que le théâtre et l'art ont dans chaque choix, dans chaque geste que nous faisons ou ne faisons pas.

Des États-Unis, le pas est grand, mais nous descendons jusqu'au Mexique, où nous rencontrons le metteur en scène et dramaturge cubain Dagoberto Luaces Rivero, qui, en utilisant des techniques de papier mâché et d'argile, sculpte des divinités et des personnages emblématiques de la mythologie préhispanique sur les corps des interprètes, créant non seulement des masques visuellement impressionnants, mais aussi des statues vivantes capables de relier l'ancien au contemporain.

Un autre saut nous amène au Brésil, dans l'État de Rio Grande do Sul, où nous rencontrons Paulo Balardim, artiste multidisciplinaire et enseignant universitaire, qui nous raconte l'histoire de l'Espace de Résidence Artistique Vale Arvoredo, situé sur une propriété de quatorze hectares, dont environ dix sont constitués de forêt vierge intacte, créé pour permettre à des professionnels issus de différents domaines artistiques de vivre à plein temps, avec pour objectifs l'amélioration humaine et artistique et l'approfondissement des relations interpersonnelles et avec l'environnement.

Notre voyage se termine en Argentine, où nous sommes accueillies par Julia Sigliano, Luciana Maccaroni et Laura Khalloub, marionnettistes, scénographes et artisanes, toutes nées à Lincoln, dans la province de Buenos Aires, qui ont créé en 2019 AMALas, un groupe indépendant de femmes de différents âges, professions et métiers, réunies autour de la terre et de l'argile en tant qu'éléments artistiques de réaffirmation de leur identité, dans le but de produire des créations artistiques pour le carnaval, rendant ainsi accessible aux femmes un espace qui leur avait été fermé pendant plus de cent ans d'histoire.

Et puis, il y a les RUBRIQUES, qui voyagent avec nous, suivant les évolutions de la rédaction qui s'élargit et se contracte, comme une plante adaptogène cherchant les terrains où pousser, tout en conservant son âme vagabonde de ceux qui restent, partent ou reviennent.

CONSTELLATIONS ANIMÉES : dirigé par Cristina Grazioli, qui avec sa sensibilité et son regard profond nous guide encore plus en profondeur et au-delà du thème de la Terre.

CINÉMA ANIMÉ : un nouveau voyage dans le cinéma, entre marionnettes et Terre, dirigé par Alessandro Palmeri.

DESSIN ANIMÉ : Un récit à travers les dessins réalisés par Marco Ferro de l'expérience encore en devenir mais déjà extraordinaire du Teatro di Terra de Carrara de Soledad Nicolazzi.

Et puis les Rubriques en ligne, constamment mises à jour, qui vivent également grâce à la collaboration et à la participation de vous, chères lectrices et chers lecteurs.

MUSIQUE ANIMÉ : une playlist de vidéos musicales strictement caractérisées par les deux ingrédients indispensables : marionnettes et Terre, dirigée par Alessandra Amicarelli.

BOUCHE À OREILLE ANIMÉE : qui sera mis à jour mois après mois avec vos signalements sur l'élément Terre, dirigé par Valeria Sacco.

ATELIER ANIMÉ : un moment de rencontre et de travail entre la rédaction et divers destinataires autour des contenus du numéro TERRA, dont les résultats seront publiés dans la section dédiée.

Et maintenant, bonne lecture et MERCI à vous tous qui, avec votre curiosité, donnez un sens à ce projet.

Et à tous ceux qui ont participé, collaboré et accompagné la naissance de

ANIMATAZINE DEUX – TERRE

Alessandra Amicarelli · Alessandro Palmeri · Alessia Candido · Brigitte Behr · Clara Centenera · Clare Dolan · Cristina Grazioli · Dagoberto Luaces Rivero · Dinaig Stall · Donatella Colussi · Eleonora Longobardi · Eric Deniaud · Gabe Harrell · Guillem Geronès · Ingrid Codina · Joshua Krugman · Julia Sigliano · Julika Mayer · Laura Khalloub · Luciana Maccaroni · Liliana Peres Recio · Marco Ferro · Maria Spazzi · Max Casacci · Michael Lecuyer · Narguess Madj · Patrizia Fumagalli · Paulo Balardim · Peter Schumann · Rafi Martin · Roberta Secchi · Rosa Maria Leone · Soledad Nicolazzi · Toni Rumbau · Valeria Sacco · Zahra Sabri ·

bottom of page